Elise Cesbron
02 55 60 60 49
Disponible aujourd'hui de 9h à 21h
 

Syndrome de l’intestin irritable : réduire les médicaments grâce à un régime alimentaire


Le syndrome de l’intestin irritable tire son nom de nombreuses douleurs pouvant grandement influencer la vie quotidienne. Malgré le manque de traitement et de prise en charge adaptée, des outils peuvent être mis en place pour diminuer l’inconfort.

Stress, sédentarité, produits ultra transformé, nombreux sont les facteurs a aggravés cette maladie chronique de plus en plus répandues. Selon l’INSERM, c’est au total 5% de la population française qui seraient touchés par le syndrome de l’intestin irritable. Malgré les difficultés à parvenir à stabiliser cette maladie, de nombreuses études visant à améliorer le quotidien des patients apparaissent régulièrement.

Réduire sa teneur en glucides

Publié le 18 avril dans la revue médicale The Lancet, cette étude d’un mois a été menée sur 300 personnes par l’université de Göteborg en Suède. Les participants ont été divisés en trois groupes. Le premier a mis en place un régime pauvre en aliments pouvant être mal absorbés par l’intestin dit aussi FODMAPS (aliments transformés, certains féculents, fructoses …). Le second groupe a eu une alimentation pauvre en glucides mais riche en protéines. Pour finir, le troisième groupe a eu des médicaments types laxatifs.

L’alimentation au cœur de la diminution des symptômes

Toute maladie chronique a ses hauts et ses bas mais l’alimentation peut aider au quotidien. C’est en tout cas ce qu’affirme cette étude. Puisqu’un mois après la fin de ce traitement tous les groupes ont vu une différence positive sur leurs symptômes mais dans une proportion supérieure pour les deux premiers groupes.

Le régime FODMAPS est un régime qui consiste à supprimer dans un temps donné tous aliments pouvant inflammé l’intestin puis les réintroduire petit à petit pour vérifier quels aliments nous provoquent des douleurs. Ce régime efficace est tout de même lourd car il doit être mis en place sur plusieurs semaines et peut donc si l’on n’y prend pas garde occasionné des carences. N’hésitez pas à vous faire suivre par votre médecin traitant ainsi qu’un nutritionniste.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Les résolutions de janvier ne sont pas les révolutions de l’année

05 Jan 2024

OH oh oh ! Le Père Noël a plié bagage et le mois de janvier a fait son apparition entraînant avec lui les célèbres bonnes résolutions.

C’est la rentrée ! L...

Sensibilisons à l’hypertension artérielle

17 Mai 2024

En cette journée mondiale de l’hypertension artérielle, sensibilisons à cette maladie qui touche de plus en plus de personnes chaque année.

Le vendredi 17 ...

A la santé de nos échecs

14 Mai 2024

Qu’ils soient petits ou grands, nos échecs font partie de ce que nous sommes. Alors célébrons-les comme des étapes importantes de nos vies.

Aujourd’hui j’ai...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.