Elise Cesbron
02 55 60 60 49
Disponible aujourd'hui de 9h à 21h
 

Nutri-score : les nouvelles règles de 2024


Depuis le 1er janvier 2024, les règles du Nutri-score se durcissent considérablement. Un changement qui ne fait pas l’unanimité notamment du point de vue des industriels.

5 lettres et 5 couleurs suffisent à se repérer dans les allées du supermarché afin d’acheter en toute connaissance de cause de bons produits à cuisiner à ses enfants en sortant du travail. Enfin ça, c’est dans un monde parfait car le Nutri-score, sorte de label mis en place en 2017 souffrait de nombreuses carences. Déjà, les industriels n’étaient en rien obligé d’affiché ce petit logo sur leurs emballages et selon certains professionnels de la santé les sucres et les graisses n’étaient pas assez pénalisés.

Du changement en 2024 !

Mais ça c’était avant que la nouvelle version Nutri-score made in 2024 fasse son apparition. L’objectif est de pénalisé d’avantage les produits industriels riche en sucres et en graisses saturées mais aussi les plats avec une forte teneur en sel grâce à un outil de calcul. Selon Santé Publique France cet outil « vise à améliorer l’efficacité du Nutri-score pour classer les aliments et les boissons en cohérence avec les principales recommandations alimentaires des pays européens et guider les consommateurs vers des choix éclairés et favorables à leur santé ».

Les boissons ne sont pas oubliées dans cette nouvelle version. De nombreuses boissons lactées ayant la mention A jusqu’ici vont se retrouver rétrogradées au profit de boissons écrémées ou demi-écrémées car plus saine pour la santé. Cependant, une boisson qui ne perdra pas ses lettres de noblesses et bel et bien l’eau car finalement c’est la seule indispensable à notre survie.

Vers un nutri-score obligatoire ?

Le nutri-score est loin de faire l’unanimité notamment de la part des industriels qui voient d’un mauvais œil ce système de bons ou de mauvais élèves.

Pour l’instant, ce n’est de toute façon pas à l’ordre du jour car le projet n’avance pas au sein de la Commission Européenne depuis 2021. Mais c’est avant tout à chaque citoyen de faire entendre sa voix. Et ça se passe dès le chariot d’un supermarché quand on a le choix entre des aliments sains ou des aliments transformés.

Des questions ? Besoin d'un accompagnement ?


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Les résolutions de janvier ne sont pas les révolutions de l’année

05 Jan 2024

OH oh oh ! Le Père Noël a plié bagage et le mois de janvier a fait son apparition entraînant avec lui les célèbres bonnes résolutions.

C’est la rentrée ! L...

La kinésiologie : une approche globale au service du mieux-être

02 Fév 2024

L’origine de la douleur peut être multiple. Bien souvent, elle cache une cause psychique nichée dans l’inconscient. C’est pour ça qu’il peut être bénéfique d...

Troubles musculosquelettiques : pourquoi faire appel à un kinésiologue ?

19 Jan 2024

Le travail n’est pas toujours une partie de plaisir. Stress, mouvements répétitifs, port de charge, très vite les douleurs peuvent apparaître et rendre le qu...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.